blog_madame_chacha_sweat-chat_2-2

Le Pruneau s'est (encore) habillé tout seul ce matin. La Prunette reste à peu près docile (si je puis dire) au niveau de l'habillement, mais alors lui, il a ses pièces fétiches et accroche-toi pour lui faire mettre autre chose !!! Voilà comment je l'ai vu tout l'été avec le "t-shirt rose de la souris qui fait du surf", et désormais, le "sweat chat".

blog_madame_chacha_sweat-chat_5

Mais voilà, môman châtaigne est un peu inquiète. Pour celles et ceux qui ont suivi et se souviennent, l'année dernière fut particulièrement difficile pour mon Pruneau, qui a été pris en grippe par certains petits durs bas-du-front qui estiment que quand on porte du rose ou des vêtements de ville (par opposition à l'uniforme, PSG ou OM de préférence...), on est pas un garçon. Pire : on est une fille. Comme je n'ai pas élevé un petit macho, il sait bien, lui, qu'être un garçon, c'est simplement avoir un z1z1 (et rien d'autre), et qu'être une fille, ce n'est pas une insulte. Alors les insultes et les moqueries -inefficaces à briser son originalité, sa différence- se sont peu à peu transformées en coups. Et j'ai bataillé, dur, pour que les instits se sortent les doigts du nez et daignent protéger mon enfant.

blog_madame_chacha_sweat-chat_1

blog_madame_chacha_sweat-chat_3

Cette année, nouvel instituteur, nouveaux camarades. Nouvelle mentalité ? Tant que certains parents continueront d'élever leurs garçons dans la violente exigence d'une certaine idée de la virilité, ça m'étonnerait...

blog_madame_chacha_sweat-chat_4