Madame Chacha

Demain, je lui dirai au revoir. Au revoir pour "deux gros dodos"... bien sûr elle comprendra dans les grandes lignes et patientera. Ma plus grosse angoisse, c'est pour le matin n°2, je ne serai toujours pas rentrée, et il lui faudra encore patienter jusqu'à dimanche après-midi. Je suis déjà partie, un jour et une nuit, j'en ai pleuré des rivières et puis finalement, ça a été plutôt relax avec papa. Là aussi, elle sera avec son papa, plus sa grande soeur qu'elle adore. Je ne sais pas pourquoi je continue de me faire des remous dans le ventre, peut être pour déculpabiliser et me dire que c'est moi qui souffrirai le plus ? La relation d'allaitement est effectivement très particulière, symbiotique, fusionnelle. J'ai l'impression de la priver d'air pur, en partant 2 jours.

Mais je pars, et ce WE de copines, j'en ai VRAIMENT besoin... Bruxelles, me voilà !